Arthur H enchante quand il chante.

On pouvait s’y attendre, mais l’émotion était palpable au palais des congrès de Parthenay jeudi soir. Lorsqu’Arthur H et ses deux musiciens se sont installés à leur place sur scène sous une pluie d’applaudissements, on sentait que l’âme d’un quatrième larron planait déjà dans la salle, comme tombée du ciel. Pendant plus de 2 heures et demie, à travers une mise en scène minimaliste mais si juste, Arthur H a transporté les 750 spectateurs dans son univers à la fois poétique et envoûtant, errant dans les méandres d’« Amour chien fou », dernier double album d’un artiste libre au milieu d’une production francophone standardisée. Jusqu’à cet ultime hommage à son père Jacques et sa « Mona Lisa Klaxon » reprise avec émotion par une salle conquise.

Bravo Diff’art !

.

Clic sur une image pour agrandir.