Hellfest 2017 : Tagada Jones

Tagada Jones Voilà déjà plus de 20 ans que Tagada Jones reste fidèle à ses convictions en ne cessant de tirer à boulets rouges sur tout ce qui l’énerve, du capitalisme aux inégalités sociales en passant par le nucléaire. Cette rage se retrouve dans la musique proposée par les Rennais, un punk rock énergique et sévèrement burné agrémenté de touches hardcore, metal voire électro. Avec toujours la même hargne, Tagada.. Read More

Festival du cerf-volant et du vent

Festival du cerf-volant de Châtelaillon-Plage

24e Festival de cerf-volant et du vent de Châtelaillon-Plage Ce festival ouvre la saison festive de Châtelaillon-Plage le week-end de Pâques. C’est un moment féérique où des centaines d’objets volants sortis de l’imagination des participants remplissent le ciel de Châtelaillon-Plage. Un festival pour toute la famille Petit ou grand, le festival de cerf-volant et du vent 2017 ravira toute la famille. Atelier de création de cerf-volants pour les plus petits,.. Read More

Vieilles Charrues 2011 : Olivia Ruiz

Premiers émois du public des Vieilles Charrues avec la prestation d‘Olivia Ruiz sur la scène Kérouac. Ce serait dommage de ne pas revenir, au moins en photos, sur ce premier concert du festoche. Premièrement parce que j’ai couru pour arriver à l’heure (avec 15 kg de matos photo et informatique sur le dos) et aussi et surtout parce que la belle Olivia, elle est sacrément photogénique !! Voici donc en.. Read More

Vieilles Charrues 2011 : « Dirty » Snoop Dog

Nous voila donc tous bien reposés et lavés, sentant bon l’eau de Cologne ou l’after-shave. Fini les pieds trempés par l’eau…et parfois ce n’était pas de l’eau ! Après ces 4 jours de folie, chacun a repris son train-train quotidien ou entamé des vacances vraiment méritées. Certains, ceux des premiers rangs, auront du mal à se débarrasser de leurs acouphènes, voire de la paralysie faciale qui les a scotchés à.. Read More

Vieilles Charrues 2011 : Shaka Ponk

Coup de cœur personnel pour Shaka Ponk ce groupe, ce collectif de musicos et geeks hors-norme. Six sur scène plus le fameux Goz, gorille virtuel qui transcende en vidéo les musiques énervées et les textes qui hésitent entre l’espagnol, l’anglais, le français et l’espéranto façon yaourt. On espérait Bertrand Cantat, il n’est pas venu…Mais c’était bien quand même !!!