Hellfest 2015 : Alice Cooper

Texte de présentation du site du Hellfest 

Alice Cooper : une légende vivante de l’histoire du rock ! Le maquillage immédiatement reconnaissable, coiffé d’un chapeau haut-de-forme, l’homme à la canne a traversé les modes et a toujours su tirer son épingle du jeu en gardant la tête haute. Toujours entouré par des musiciens d’exception, tant sur album que sur scène. Et c’est bien sur cette dernière que sa musique prend toute son ampleur ! Grâce à ses spectacles grand-guignolesques qui collent parfaitement aux thématiques explorées par ses chansons, Alice Cooper nous assènera tous les tubes qui ont fait sa réputation avec un show à ne pas manquer !
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet
Alice Cooper © Eric Pollet

Kalash et Moumoute sont givrés !

Pour la quatrième édition des « Givrés », la Ronde des jurons, incontournable association melloise, avait mis les petits plats dans les grands. Non pas que les années précédentes ne tenaient pas la route, mais cette soirée du vendredi 5 janvier me convenait particulièrement.

Dans quelques temps, je vous montrerait peut-être quelques photos de la prestation complètement foutraque et décalée de Didier Super qui se prend pour le Christ. Aujourd’hui, place aux arts de la rue et les clowns de la compagnie les Humains gauches : Kalash et Moumoute. Hélène VieilletoileMoumoute – et Olivier PapuchonKalash – investissent leur périmètre de façon impériale, sans temps mort ni relâche. C’est sensuellement trash et délicieusement politiquement incorrect sans sombrer dans la vulgarité : jamais !

Un spectacle pour 2 clowns, une laisse, un flingue, une robe de mariée, 2 bouteilles de mousseux, 4kg de riz, 80cl d’urine, du rouge à lèvres, de la sueur chaude. Deux vagabonds investissent une piste de fortune et proposent un spectacle circulaire où la misère engendre du sublime, la cruauté du désir et le gag du désastre. On les regarde vivre, à même la rue dans l’intimité d’un chez soi qu’ils n’ont plus, pas ou jamais eu. Un comique un peu affreux, sale et méchant. (Texte du site )

Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet
Kalash et Moumoute @ Eric Pollet

Hubert Félix Thiéfaine charme l’Acclameur

Hubert Félix Thiéfaine est toujours aussi rare sur les plateaux de télévision et les émissions de radios. Mais dès qu’une poursuite s’allume sur une scène préalablement plongée dans l’obscurité, on peut s’attendre à voir apparaitre la classieuse silhouette du plus illustre des chanteurs franc-comtois onduler en ombres chinoises. Un peu comme on s’attend à voir débouler Hugues Auffray lorsqu’on sort une guitare et qu’on allume un feu de camp, près d’une plage en été. Mais là s’arrête la comparaison puisque le second est mort depuis bien longtemps déjà.

De salles des fêtes en MJC, du Bataclan à l’Olympia le génial auteur-compositeur-interprète aura écumer toutes les salles de spectacle où on aime à s’émouvoir par tout corps vivant branché sur le secteur. Sans savoir précisément si c’est de l’amour, de l’art ou du cochon, les neveux et nièces, fils et filles du coupeur de joints accompagnent tontons et tatas, papas et mamans et s’octroient des autorisations de délirer jusqu’à l’improbable tentation du bonheur. A moins que ce ne soit qu’une stratégie de l’inespoir.

Ne boudons pas notre plaisir, à L’acclameur de Niort il nous a refait le coup du Zeppelin et nous on s’est payé une bonne tranche de bonheur, une tranche de tagada tsoin tsoin et sacré bon Dieu que c’était bien ! Même Loreleï redemandait de ces suppléments de mensonge.

Tout ça pour dire que j’ai pris plein de photos…

Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Alice Botté @ Eric Pollet
Alice Botté @ Eric Pollet
Alice Botté et Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Alice Botté et Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Alice Botté @ Eric Pollet
Alice Botté @ Eric Pollet
Lucas Thiéfaine @ Eric Pollet
Lucas Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet
Hubert Félix Thiéfaine @ Eric Pollet

Andréas et Nicolas à l’Alternateur.

Andréas et Nicolas, les probables enfants cachés de Giedré et Elmer Food Beat ont posé leurs valises pleines de Supers Chansons débiles et foutraques à l’Alternateur, bistro musical incontournable à Niort. Même, ils ne seraient pas venus que ce n’était pas grave : les 7 ou 8 premiers rangs connaissaient par cœur leurs ritournelles et musicalement – comment dire sans être vexant – et musicalement, donc ça assurait grave comme à un concert de Nicolas et Andréas. En plus, le meilleur musicien, le singe batteur n’était pas là. Faut dire que pour 5 euros la soirée par tête de pipe, faut les comprendre et les excuser de pas avoir sorti la grosse artillerie.

En bref, c’était un super concert bien barré, organisé par la Dynamo une asso bien dynamique comme on aimerait en avoir plein dans la France. Et en première partie, se produisait Lysistrata encore un groupe de jeunots bourrés de talent donc je vous causerai plus tard.

Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Andréas et Nicolas @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005

Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005

En 2005, au Festival des Vieilles Charrues, c’était la dernière édition de trois jours. L’année d’après, Johnny Hallyday et les Têtes Raides inauguraient le nouveau format du rendez-vous carhaisien sur 4 jours ?  En 2005, disais-je, les énervés Iggy Pop et Deep Purple côtoyaient les plus exotiques Buena Vista Social Club et Tiken Jah Fakoly. Coté variété française, Jane Birkin et Michel Delpech avaient pour mission de faire chanter en famille les festivaliers qui n’avaient pas encore ou plus du tout l’âge de fouler la prairie de Kerampuilh.

Sur la scène Kerouac et sous un énorme boule à facette, tout le monde – photographes compris dans la fosse – ont repris les tubes parfois quarantenaires d’un Delpech visiblement heureux d’être là. Et nous aussi.

Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet
Michel Delpech Vieilles Charrues 2005
Michel Delpech au Festival des Vieilles Charrues 2005 @ Eric Pollet

Ma rétro 2015 avec des vrais morceaux de photo dedans, Part 2.

Quand arrive le temps de cathédrales la fin de l’année, la grande bouffe et les petits cadeaux, débarque concomitamment, et ça semble contradictoire le temps des vaches maigres. Car si les confiseurs entament une trêve dont les historiens situent la genèse vers 1875 (cf Wikipedia), il semblerait que l’actualité en profite pour mettre également la pédale douce. En PQR (presse quotidienne régionale pour les mal-comprenants) c’est le moment ou l’angoisse de la page blanche se fait le plus ressentir. C’est alors que la place du photographe prend une dimension peu commune au sein de la rédaction :

« Eric, tu crois que tu pourrais nous monter une belle page photos rétro pour dimanche ? C’est vrai qu’on est un peu creux cette semaine et je suis sûr que tu as des trésors oubliés, cachés au fond de ton disque dur… »

Et bien cette année, ce sont deux pages totalement subjectives que vous allez vous coltiner.

Voici la seconde partie, correspondant complètement par hasard au deuxième semestre 2015.

25 octobre. Au Havre, François Gabart et Pascal Bidégorry prennent le départ de la transat Jacques Vabre avec l’intention de tester le nouveau trimaran Macif. Douze jours plus tard le duo coupe la ligne d’arrivée en vainqueur après une course menée de main de maître. @ Eric Pollet
25 octobre. Au Havre, François Gabart et Pascal Bidégorry prennent le départ de la transat Jacques Vabre avec l’intention de tester le nouveau trimaran Macif. Douze jours plus tard le duo coupe la ligne d’arrivée en vainqueur après une course menée de main de maître. @ Eric Pollet
31 octobre. À sa seconde tentative, le boxeur niortais Davy Armand remporte le titre si convoité des poids moyens. Un rêve de gosse s’est enfin réalisé.
31 octobre. À sa seconde tentative, le boxeur niortais Davy Armand remporte le titre si convoité des poids moyens. Un rêve de gosse s’est enfin réalisé. @ Eric pollet
12 septembre. Malak et Rahaf, deux sœurs syriennes racontent aux lecteurs de la NR leur incroyable périple entre réfugiés déracinés et passeurs sans scrupule. @ Eric Pollet
12 septembre. Malak et Rahaf, deux sœurs syriennes racontent aux lecteurs de la NR leur incroyable périple entre réfugiés déracinés et passeurs sans scrupule. @ Eric Pollet
24 juillet. Le rêve de l’aborigène, ce festival si différent d’Airvault a été victime de son succès. Plus de 6.000 personnes ont dansé et communié au son du didgeridoo, guimbarde et autres harmonium alors que quelques dizaines de déçus se morfodaient à l’extérieur du site. @ Eric Pollet
24 juillet. Le rêve de l’aborigène, ce festival si différent d’Airvault a été victime de son succès. Plus de 6.000 personnes ont dansé et communié au son du didgeridoo, guimbarde et autres harmonium alors que quelques dizaines de déçus se morfodaient à l’extérieur du site. @ Eric Pollet
15 juillet. Au Vanneau, Marinette accueille tous les consommateurs, habitués ou de passage avec un large sourire. À 80 ans, elle y sert toujours avec autant de joie et de régularité cette étonnante Sève feu de joie, une liqueur oubliée à base de cognac et d’amande. @ Eric Pollet
15 juillet. Au Vanneau, Marinette accueille tous les consommateurs, habitués ou de passage avec un large sourire. À 80 ans, elle y sert toujours avec autant de joie et de régularité cette étonnante Sève feu de joie, une liqueur oubliée à base de cognac et d’amande.
@ Eric Pollet
4 octobre. Le temps d’un week-end, le temps d’un « Panique au dancing », Niort a vécu au rythme de la danse, sous toutes ses formes, de la plus classique à la plus burlesque. Une réussite ! @ Eric Pollet
4 octobre. Le temps d’un week-end, le temps d’un « Panique au dancing », Niort a vécu au rythme de la danse, sous toutes ses formes, de la plus classique à la plus burlesque. Une réussite ! @ Eric Pollet

Ma rétro 2015 avec des vrais morceaux de photo dedans, Part 1.

Quand arrive le temps des cathédrales la fin de l’année, la grande bouffe et les petits cadeaux, débarque concomitamment, et ça semble contradictoire le temps des vaches maigres. Car si les confiseurs entament une trêve dont les historiens situent la genèse vers 1875 (cf Wikipedia), il semblerait que l’actualité en profite pour mettre également la pédale douce. En PQR (presse quotidienne régionale pour les mal-comprenants) c’est le moment ou l’angoisse de la page blanche se fait le plus ressentir. C’est alors que la place du photographe prend une dimension peu commune au sein de la rédaction :

« Eric, tu crois que tu pourrais nous monter une belle page photos rétro pour dimanche ? C’est vrai qu’on est un peu creux cette semaine et je suis sûr que tu as des trésors oubliés, cachés au fond de ton disque dur… »

Et bien cette année, ce sont deux pages totalement subjectives que vous allez vous coltiner.

Voici la première partie, correspondant complètement par hasard au premier semestre 2015.

7 janvier - 13 novembre. 2.015 aura été définitivement marqué par les attentats de Charlie et du Bataclan dont les commémorations ont rapproché les Français dans la douleur et la colère. À Niort comme dans le monde entier, les hommages aux victimes ont connu une résonance incomparable. @ Eric Pollet
7 janvier – 13 novembre. 2015 aura été définitivement marqué par les attentats de Charlie et du Bataclan dont les commémorations ont rapproché les Français dans la douleur et la colère. À Niort comme dans le monde entier, les hommages aux victimes ont connu une résonance incomparable. @ Eric Pollet
9 juin. Aux portes du Bocage bressuirais, le Hellfest ouvre en grand les portes de l’enfer. Des dizaines de milliers de métalleux envahissent Clisson et se déchaînent à l’arrivée d’Alice Cooper, première tête d’affiche de l’édition 2015.
9 juin. Aux portes du Bocage bressuirais, le Hellfest ouvre en grand les portes de l’enfer. Des dizaines de milliers de métalleux envahissent Clisson et se déchaînent à l’arrivée d’Alice Cooper, première tête d’affiche de l’édition 2015. @ Eric Pollet
20 avril. Après des mois de travaux, des archéologues dévoilent 300 tombes médiévales découvertes sous les fondations d’une maison près de l’église Saint-Florent à Niort.
20 avril. Après des mois de travaux, des archéologues dévoilent 300 tombes médiévales découvertes sous les fondations d’une maison près de l’église Saint-Florent à Niort. @ Eric Pollet
16 février. À la demande du CNRS, à Chizé, les grands mammifères sont capturés par une armée de chasseurs. Auscultés puis remis en liberté, ce jeune chevreuil en sera quitte pour une belle frayeur.
16 février. À la demande du CNRS, à Chizé, les grands mammifères sont capturés par une armée de chasseurs. Auscultés puis remis en liberté, ce jeune chevreuil en sera quitte pour une belle frayeur. @ Eric Pollet
6 février. Découvertes quelques mois plus tôt, les automobiles de la désormais célèbre collection Baillon sont mises en vente aux enchères pendant le salon Rétromobile. La Ferrari 250 GT qui aurait appartenu à Alain Delon battra même un record du monde à 14.2 millions d’euros.
6 février. Découvertes quelques mois plus tôt, les automobiles de la désormais célèbre collection Baillon sont mises en vente aux enchères pendant le salon Rétromobile. La Ferrari 250 GT qui aurait appartenu à Alain Delon battra même un record du monde à 14.2 millions d’euros. @ Eric Pollet
Feu! Chatterton

Feu! Chatterton à la Sirène (La Rochelle)

Feu! Chatterton est un groupe de musique rock et pop originaire de Paris fondé en 2011. Le nom du groupe est la contraction l’expression désuète Feu et de Chatterton, en hommage au poète Thomas Chatterton.

L’histoire de Feu! Chatterton commence au milieu des années 2000, trois membres du groupe se rencontrent alors au lycée. Après de longues études de haut niveau, le groupe se lance réellement et participe à plusieurs festivals (Rock en Seine, les Francofolies, le Printemps de Bourges…) et premières parties de concert (Fauve). De concert en concert le succès va en grandissant, le groupe remporte plusieurs titres au passage (prix Chorus 2014, prix Paris jeunes talents 2014, Prix Félix-Leclerc 2014…). Ainsi, la renommée du groupe est croissante et il sort un premier EP le 8 septembre 2014. Leur premier album, Ici le jour (a tout enseveli), s’ensuit en 2015 après avoir signé chez Barclay.

(Extrait de Wikipédia)

Bravo et merci à l’équipe de La Sirène

Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Feu! Chatterton
Feu! Chatterton © Eric Pollet
Bertrand Belin à la Sirène

Bertrand Belin à la Sirène (La Rochelle)

En 2005, Bertrand Belin sort son premier album Bertrand BelinLa Perdue, son deuxième album, paraît en 2007.

Parallèlement à sa carrière d’auteur-compositeur interprète, il compose également des musiques de spectacles et de films, parmi lesquels Avec Marinette de Blandine Lenoir. On le voit également dans l’adaptation scénique du disque Imbécile d’Olivier Libaux, mise en scène par Olivier Martinaud, aux côtés de JP Nataf, Armelle Pioline et Barbara Carlotti. On l’aperçoit aussi depuis 2007 dans le spectacle Sombreros de Philippe Decouflé aux côtés de Sébastien Libolt.

Il publie en 2010 Hypernuit, album unanimement salué par la critique. Il reçoit pour ce troisième opus le Grand prix du Disque de l’Académie Charles-Cros 2010.

En 2011 il écrit et interprète une fiction musicale, Cachalot ?, dont l’action se déroule autour du contre-réservoir de Grosbois, un lac artificiel qui sera aussi au centre de son premier roman, Requin, publié en 2015.

Le 27 mai 2013, Betrand Belin dévoile Parcs, son quatrième album et le 9 octobre 2015 sort son cinquième album, Cap Waller.

(Extrait de Wikipédia)

Bravo et merci à l’équipe de La Sirène

Bertrand Belin à la Sirène
Bertrand Belin © Eric Pollet
Bertrand Belin à la Sirène
Bertrand Belin © Eric Pollet
Bertrand Belin à la Sirène
Bertrand Belin © Eric Pollet
Bertrand Belin à la Sirène
Bertrand Belin © Eric Pollet

 

Bertrand Belin à la Sirène
Bertrand Belin © Eric Pollet
Hellfest 2015 Epica

Hellfest 2015 : Epica

Texte de présentation du site du Hellfest 

C’est en 2002 que le talent des Néerlandais d’Epica saute à la face du monde, entraînant le groupe dans une spiral à succès où s’entrechoquent les albums d’exception et les
concerts époustouflants. Dépositaire d’un cocktail parfait mélangeant heavy metal et éléments symphoniques mis en relief par la voix angélique de sa frontwoman flamboyante,
Simone Simons, Epica ne se repose pas sur ses lauriers en appliquant une recette qu’il connaît sur le bout des doigts. Il préfère se réinventer à chaque album sans que cela puisse entraver son irrésistible ascension, et c’est tant mieux comme ça !

Hellfest 2015 Epica

Epica : Simone Simons © Eric Pollet

.

Hellfest 2015 Epica

Epica   © Eric Pollet

.

Hellfest 2015 Epica

Epica : Simone Simons © Eric Pollet

.

Hellfest 2015 Epica

Epica © Eric Pollet

.

Hellfest 2015 Epica

Epica : Simone Simons © Eric Pollet