Hellfest 2018 : Iron Maiden

IRON MAIDEN

Main stage 1

Dimanche 24 juin 2018
21H30 > 23H30

Iron Maiden. Son premier passage dans l’antre du Hellfest en 2014 à l’occasion Maiden England Tour est encore ancré dans les mémoires des festivaliers et c’est avec un immense plaisir que le festival accueille de nouveau la « Vierge de Fer » cette année.

Après la tournée mondiale très réussie de 2016-2017 en support de leur 16ème album studio The Book Of Souls, Iron Maiden reprend la route en 2018 avec une série de concerts en salle et lors de festival en Europe. Le concept de cette tournée est inspiré du jeu pour mobile Legacy Of the Beast et de la bande dessinée du même nom.

Le design de la scène représentera un certains nombre de « mondes » tandis que la setlist couvrira une larges élection de titres des années 80 avec des surprises issues des derniers albums pour varier un peu. ( Texte du site du Hellfest )

D’autres photos du Hellfest sur le blog.

Clic pour agrandir les photos.

Vieilles Charrues 2011 : « Aaron, Aaron, petit ! Pas tapon ! »

Elles sont toutes folles de lui ! Lui, c’est pas Aaron, c’est Simon Buret, le chanteur emblèmatique du groupe. Pourtant, je ne lui trouve rien d’exceptionnel…Même son nom ne sonne pas terrible !

Sur la scène Kerouac du Festival des Vieilles Charrues, le minois du petit parisien a fait chaviré bien des cœurs.

Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet

 

Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet

 

Aaron – © Eric Pollet
Aaron – © Eric Pollet

 

Aaron – © Eric Pollet

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet

Hellfest 2016 : Gojira

Main Stage 1

Dimanche 19 juin 2016
16:45 > 17:35

DEATH METAL FRANCE

Texte de présentation du Hellfest : Gojira est sans conteste l’un des groupes les plus intéressants de la scène death metal contemporaine et le plus beau fleuron de ce que la France offre en matière de musique extrême. Faisant l’unanimité auprès de ses pairs et du public à la surface du globe, les Basques n’ont de cesse de repousser les limites et de susciter un étonnement exponentiel, rythmé par la sortie d’albums magistraux et de performances live qui ne manquent jamais de faire mouche.

Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet
Gojira – Hellfest 2016 – © Eric Pollet

Vieilles Charrues 2015 : Christine And The Queens

Texte de présentation du site des Vieilles Charrues

Vendredi 17 Juillet  / Glenmor

Christine And The Queens : Look androgyne, voix cristalline ou de velours, patronyme d’emprunt, Heloïse Letissier sait brouiller les pistes. Forte d’un bagage théâtral, elle a su inventer un personnage singulier, au grain de folie salvateur pour une performance sur scène à la grâce saisissante et toujours époustouflante. Ne manquez surtout pas la sensation pop du moment (et Victoire de la Musique 2014) !

.

CHRISTINE AND THE QUEENS 40VC15 copie

Christine And The Queens © Eric Pollet

.

CHRISTINE AND THE QUEENS 34VC15 copie

Christine And The Queens © Eric Pollet

.

CHRISTINE AND THE QUEENS 38VC15 copie

Christine And The Queens © Eric Pollet

.

CHRISTINE AND THE QUEENS 32VC15 copie

Christine And The Queens © Eric Pollet

.

CHRISTINE AND THE QUEENS 36VC15 copie

Christine And The Queens © Eric Pollet

.

CHRISTINE AND THE QUEENS 44VC15 copie

Christine And The Queens © Eric Pollet

Marinette, debout sur le zinc à 80 ans.

Au Vanneau-Irleau, toujours derrière le zinc à 80 ans

Ouvert à la fin des années 1950, le bar de la Gaieté est un véritable bistrot de campagne qui fait aussi débit de tabac. A sa tête, Marinette Rondonnet.

En pénétrant dans le discret bar de la Gaieté, caché au n°16 de la rue du Port au Vanneau-Irleau, impossible de le manquer !: pile au milieu de la pièce de quelque 50m2, un poêle à bois de marque Godin sorti d’un autre temps, mais en très bon état. «J’y mets des bûches de 50cm», sourit Marie-Henriette Rondonnet, devenue Marinette dès son plus jeune âge. (
Le poêle à bois, acheté 3.000 francs de l’époque avec le couvercle et un pied abîmés, est au moins aussi vieux que l’établissement ! : le bistrot, qui fait partie de la grande bâtisse de la patronne, a ouvert à la fin des années 1950.

« Je suis la seule dans le coin à avoir un café aussi démodé ! ”

Ses murs sont recouverts d’une tapisserie représentant de vieilles réclames avec, ici ou là, des photos noir et blanc du Marais poitevin. Le sol est en ciment. Derrière le zinc, un poster officiel des Chamois Niortais, version 1986-1987. L’affiche, « c’est incroyable comme elle est regardée par les clients. Il y en a même qui retrouvent des copains dessus. Et c’est la bonne équipe, là ! »
«J’avais 22 ans quand je suis arrivée là, enchaîne Marinette Rondonnet, 80 ans depuis le dernier mois d’octobre. La grand-mère de mon mari, veuve de guerre, a eu droit à son débit de tabac. Et j’ai pris la suite de mes beaux-parents. Au début, ce n’était pas évident. Entre les jeunes et les anciens, ça rouspétait, ils n’avaient pas les mêmes jeux.»

Un cheval dans le bar…

Un établissement rempli d’histoires et d’anecdotes, sur lesquelles la native de Niort ne se montre guère prolixe : « Un jour, il y a un cheval qui est rentré. Une moto aussi, on donnait un franc pour la faire tourner !: c’était plein de fumée ! ». L’octogénaire commence ses journées vers 8h pour fermer généralement autour de 20h, sauf quand elle accueille une réunion de cultivateurs par exemple. « Je suis même ouverte le dimanche. » Le tout sans journée de repos.
Autre particularité, la patronne fait crédit : elle sort alors son petit cahier et griffonne dessus. Mais seuls les habitués y ont droit, confiance oblige.

1 euro le café fait maison.

De toute manière, ici, l’argent ne coule pas à flots : «Je n’ai pas besoin de gagner des mille et des cents.» Dans le bistrot de la Gaieté, le petit noir est fait maison : il sort tout droit de la cafetière de Marinette Rondonnet. Chaque année, l’octogénaire se dit qu’elle va mettre la clé sous la porte. Chaque année, ses clients la retrouvent, sortant de sa cuisine d’où on peut entendre le son du téléviseur pour venir les servir !: «Ils me disent : “ Vous êtes toujours là ! ».
Sauf quand elle a décidé d’aller se promener, sans prévenir : jusqu’à deux heures quand le soleil ne cogne pas trop fort. Pour qu’elle s’arrête, « il faudra qu’il m’arrive quelque chose, que je sois malade. Mais c’est sûr, je suis la seule dans le coin à avoir un café aussi démodé».

Article d’Aurélien Douillard paru dans la Nouvelle République du 15 juillet 2015.

>> Les photos en haute définition sur Flickr

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTEMarinette Rondonnet © Eric Pollet

ERIC POLLET BISTROT MARINETTE

Marinette Rondonnet © Eric Pollet