Ma mésange charbonnière dans « La vie sublime »

Un peu bizarre le titre, non ? C’est normal il sert à attirer l’attention du lecteur potentiel, et sans en avoir l’air l’obliger à lire les conneries que j’écris et les photos que je publie. Mais pour une fois, je ne parlerai pas de moi, enfin pas trop…Si quand même.

C’est donc l’histoire d’une mésange charbonnière qu’un dessinateur et illustrateur de bande dessinée, A. Dan ne savait pas dessiner. Je ne me moque pas, c’est lui qui me l’a dit. De sites en sites, de blogs en blogs, c’est sur le mien qu’il atterrit finalement et y découvre, ô joie, une jolie mésange charbonnière aux ailes déployées.

Après quelques échanges, et avec bienveillance,  je l’autorise évidemment à la reproduire. C’est tellement rare qu’un internaute demande la permission avant de télécharger ou détourner une photo, que lorsqu’on m’en informe j’en suis tout retourné.

Et c’est ainsi que mon zozio se promène sur une page de  « La Vie Sublime – Thoreau » de Le Roy et A. Dan que je vous engage à lire promptement. Non seulement c’est un bon album (y’a pas que moi qui le dis) mais vous apprendrez plein de choses intéressantes sur ce Thoreau que les auteurs qualifient de  » père de la désobéissance civile « 

Vous ne me croyez pas ? Regardez donc ce qui suit !

.

dan 1La Vie Sublime – Thoreau (Le Roy et A. Dan)

.

ERIC POLLET MESANGE CHARBONNIEREMa mésange charbonnière ! © Photo Éric Pollet

.

dan 2Ma dédicace pour moi de A. Dan

Vieilles Charrues 2011 : Olivia Ruiz

Premiers émois du public des Vieilles Charrues avec la prestation d‘Olivia Ruiz sur la scène Kérouac.

Ce serait dommage de ne pas revenir, au moins en photos, sur ce premier concert du festoche. Premièrement parce que j’ai couru pour arriver à l’heure (avec 15 kg de matos photo et informatique sur le dos) et aussi et surtout parce que la belle Olivia, elle est sacrément photogénique !!

Voici donc en rab, quelques nouvelles photos de la jolie dame.

Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet
Olivia Ruiz – © Eric Pollet

Enregistrer

Vieilles Charrues 2011 : Scorpions

Au festival des Vieilles Charrues, hier, passaient plein de groupes sympas sur les différentes scènes. Puis sortirent les « Scorpions » !

Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet
Scorpions – © Eric Pollet

Enregistrer

Vieilles Charrues 2011 : La dernière séance de Monsieur Eddy

Eddy Mitchell a distillé quelques-uns de ses plus grands succès sous un timide mais néanmoins persistant crachin de rigueur. Il n’en fallait pas plus pour que les collègues Bretons titrent sur les chansons couleur menthe à l’eau…de pluie du (vieux) rocker !

Eddy Mitchell – © Eric Pollet
Eddy Mitchell – © Eric Pollet
Eddy Mitchell – © Eric Pollet
Eddy Mitchell – © Eric Pollet

 

Eddy Mitchell – © Eric Pollet
Eddy Mitchell – © Eric Pollet

Vieilles Charrues 2011 : Angus et Julia Stone

Début d’après-midi tranquille au festival des Vieilles Charrues de Carhaix. Angus et Julia Stone distillent leur folk tranquille et le public continue sa sieste…

Angus et Julia Stone – © Eric Pollet
Angus et Julia Stone – © Eric Pollet
Angus et Julia Stone – © Eric Pollet
Angus et Julia Stone – © Eric Pollet
Angus et Julia Stone – © Eric Pollet
Angus et Julia Stone – © Eric Pollet

Vieilles Charrues 2011 : Big up pour Pierre Perret

Deuxième passage au festival des Vieilles Charrues d’un des rares français à avoir, de son vivant, son nom au fronton d’écoles. Entre « la cage aux oiseaux » et « la Corinne », tout un monde de mots drôles ou poétiques, bien pensants ou complètement décalés. Respect pour Mister Perret.

 

Pierre Perret – © Eric Pollet
Pierre Perret – © Eric Pollet
Pierre Perret – © Eric Pollet
Pierre Perret – © Eric Pollet

Vieilles Charrues 2011 : « Dirty » Snoop Dog

Nous voila donc tous bien reposés et lavés, sentant bon l’eau de Cologne ou l’after-shave. Fini les pieds trempés par l’eau…et parfois ce n’était pas de l’eau ! Après ces 4 jours de folie, chacun a repris son train-train quotidien ou entamé des vacances vraiment méritées. Certains, ceux des premiers rangs, auront du mal à se débarrasser de leurs acouphènes, voire de la paralysie faciale qui les a scotchés à l’entrée sur scène des Bloody Beetroots.

Quoi qu’il en soit, reprenons tranquillement et chronologiquement le rythme des concerts et dégustons, en images, encore un peu de ce 20ème Festival des vieilles Charrues de Carhaix !

Jeudi soir, donc, c’est le légendaire Snoop Dogg qui a clos les festivités de la scène Kerouac. Nonchalant, sulfureux, provoquant…tous les adjectifs que vous avez pouvez imaginer sont transposables à l’infini pour qualifier ce phénomène du rap version « West coast ».

Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet
Snoop Dog – © Eric Pollet

Vieilles Charrues 2011 : Shaka Ponk

Coup de cœur personnel pour Shaka Ponk ce groupe, ce collectif de musicos et geeks hors-norme. Six sur scène plus le fameux Goz, gorille virtuel qui transcende en vidéo les musiques énervées et les textes qui hésitent entre l’espagnol, l’anglais, le français et l’espéranto façon yaourt. On espérait Bertrand Cantat, il n’est pas venu…Mais c’était bien quand même !!!

Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet
Shaka Ponk – © Eric Pollet

Vieilles Charrues 2011 : The Bellrays

Directement débarqués de Californie, The Bellrays ont enflammé Kerampuilh. La voix incroyable de Lisa Kekaula a réveillé les ardeurs des festivaliers, entonnant un incroyable « Highway to Hell » issu des profondeurs d’un organe vocal qu’on dit volontiers puissamment mélodique. Heu, je sais pas si ça veut dire grand chose cette phrase, mais c’était une bonne reprise, quoi !

Quant à la traduction ou a l’interprétation de leur nom de scène, ne comptez pas sur moi pour la commenter, Bellrays…Je n’en sais rien !!!

The Bellrays – © Eric Pollet
The Bellrays – © Eric Pollet
The Bellrays – © Eric Pollet
The Bellrays – © Eric Pollet
The Bellrays – © Eric Pollet
The Bellrays – © Eric Pollet

 

The Bellrays – © Eric Pollet
The Bellrays – © Eric Pollet

Enregistrer

Enregistrer